samedi 7 novembre 2015

Récolte d’exception en Vallée du Rhône

Après une récolte historiquement faible en 2013, suivie de volumes en hausse en 2014, le vignoble de la Vallée du Rhône renoue avec la moyenne des cinq dernières années. Ainsi, même s’il est encore un peu tôt pour se prononcer, les premières prévisions font état d’une baisse de 5 à 10% par rapport à 2014.

Premières dégustations sur cuves incroyablement prometteuses
Du nord au sud, la qualité exceptionnelle du millésime se confirme à la dégustation des premières cuvées. Pour les rouges, on note des couleurs intenses, du fruit, un potentiel tannique important. Les cuvées sont très colorées, riches en polyphénols. « On va avoir des vins de garde, avec beaucoup d'arômes », se réjouit Françoise Dijon, responsable de l’observatoire du vignoble.
Les premières cuvées de Syrah confirment la bonne extractibilité des composés phénoliques. Elles présentent des intensités colorantes d’exception, des indices de polyphénols totaux remarquables, et développent de beaux arômes de fruits.
D’après les premières dégustations sur cuves, les premiers grenaches donnent eux aussi des vins très colorés et tanniques.

De superbes assemblages en perspective
Tous les cépages ont eu une récolte homogène, et devraient pouvoir révéler tous leurs arômes pour de très beaux vins de garde.
La vigne a traversé trois épisodes pluvieux en septembre, sans aucun problème sanitaire, « les peaux des raisins étaient particulièrement épaisses et ont protégé les baies » continue la responsable de l’observatoire du vignoble.
Ce maintien d’un bon état sanitaire et le beau temps des derniers jours de septembre ont permis de pousser les maturités et de récolter les cépages à leur optimum. « Cela annonce de superbes assemblages, ça va être passionnant !», s'enchante François Dijon.
Alors que les volumes sont de nouveau au rendez-vous, de mémoire de professionnel, c'est l'une des plus belles récoltes de ces dernières années, avec un potentiel incroyable pour les vins rouges.

Sources

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire